Results for category "Education"

La bienveillance …

On lit souvent j’essaye de ne pas dire non, de ne pas faire de crise

mais c’est différent de faire des crises ou être violent mais dire non, frustrer parfois c’est bien et moi j’essaye quand j’ai le temps et que je suis bien calme de dire non justement car je suis en mesure de vivre cet affrontement, je pense que les enfants en on besoin aussi

Plumy est une petite fille intense qui à cause des 2 langues est en décalage entre ce qu’elle est capable de ressentir et ce qu’elle est capable d’exprimer, et même si je suis devenue une pro du compromis, parfois les explications ou détourner ne suffisent pas donc quand c’est une question importante (sécurité ou on ne tape pas) je ne lâche pas je dis non et je lui tiens tête avec amour et douceur et détermination et après pour plusieurs jours elle est comme rassurée et ça me va bien.

Bilinguisme un choix difficile

A la maison on parle 2 langues avec Plumy, moi je ne lui parle qu’anglais et Pti’mari que français mais ça n’est pas si simple

Un c’était un choix très difficile, l’anglais ça n’est pas ma langue maternelle mais celle de mon enfance (je ne sais pas si ça change quelque chose), et que nous vivons en France mais j’ai vraiment cru que c’était bien pour elle et depuis qu’elle est dans mon ventre je lui parle anglais et maintenant c’est NOTRE langue.

Plumy, elle ne voit pas trop l’intérêt de l’anglais, elle voit bien que je parle français au supermarché, avec les gens dans le bus donc que je comprends et parfois c’est comme si l’anglais n’existait pas pour elle, parfois elle utilise dans la même phrase des mots en anglais et en français selon qui lui a appris ces mots et parfois quand on est toutes les 2 et qu’elle me câline elle me parle anglais délibérément et ça a un petit goût d’inimitable qui me va bien

De toutes façons je saurai si j’ai eu tord de faire ça quand elle sera grande alors je fais ce que je peux et on verra bien

2 ans

voilà dans quelques jours Plumy aura 2 ans, pour nous ça veut dire plein de trucs :

  • Déjà elle est grande et passe au stade de grande toujours allaitée (dans ma famille ça passe mal)
  • Elle parle en français plutôt pas mal en anglais c’est pas encore ça (oui je t’ai pas dit mais Plumy et moi on parle que anglais)
  • Elle rentre à l’école pour un trimestre et je crois qu’elle a hâte, moi mon univers s’écroule …

2 ans de bonheur, de manque de sommeil, de fatigue, de bisous, de câlins, de jeux, de rires fous et tellement de bons moments mais même si ça n’est pas la fin pour moi c’est la marque du temps qui passe, le temps qu’on a passé que toutes les 2 est trop court, 2 ans c’est pas assez mais je sais que tu es heureuse d’aller à l’école c’est pour ça que je te laisse partir avec la boule au ventre … maman pleureuse pour le coup

 

La Suède

Vous avez des amis Nordiques ?

moi oui et j’ai eu la possibilité de vivre chez eux quelques temps et j’ai donc participé à des repas de familles/amis et bien le résultat de cette éducation respectueuse ne me plait pas

j’ai bien peur que Judith Woods ait raison :  Le problème, c’est que la Suède pourrait aussi être en train de former une génération de petits cons prétentieux, instables et aux tendances dépressives. C’est résumer de manière à peine grossière les propos tenus par Judith Woods sur le site du Telegraph.

voilà, les enfants ne disent pas bonjour, ne se forcent à rien, ni à rester 5 minutes à table, ni à être polis, ni à jouer ensemble, ils montent le son de la télé pendant que les adultes mangent (de plus en plus) et montent sur les tables, on ne peut rien leur dire et même quand tu les grondes parce qu’ils tapent sur le couffin de ton bébé tu sens bien que tu as commis un impair mais dire non à ce moment là seulement c’est trop tard, et il n’ont pas de repère de ce qui est très grave et ne l’est pas

Je me poses plein de questions sur l’éducation non violente et je ne tape pas ma Plumy mais je ne sais pas comment faire pour ne pas tomber dans ces exceès

article original ici