Results for tag "ailleurs"

Les Pro Life …

On a beau être “catholique” chez moi un slogan qui m’énerve c’est Pro Life aux us

Genre si tu es pour le droit à l’avortement tu es contre la vie … Grrr ça m’énerve
Pour l’avortement :
  • La détresse morale des mères (après un viol par exemple)
  • la détresse financière des familles
  • La surpopulation
  • La protection de la planète et des ses ressources
  • L’amour prodigué aux enfants de qualité par rapport à la quantité
Contre
  • Peut être ça tue une âme et c’est pas cool

Bref par défaut quand tu fais pas le choix de ces gens c’est que tu es un méchant meurtrier, bien sûr l’idéal est de ne jamais avoir à avorter mais malheureusement on ne vit pas chez les bisounours :(

Survivalisme en douceur …

ET SI ….

Je crois que je lis/aime trop de roman apocalyptique ou de dystopies

Mais en même temps, même si je n’ai jamais aimé l’histoire, je ne peux m’empêcher de voir des tendances, des événements qui se répètent … Et puis il y a eu le 7 janvier et tout ce que je “voyais” venir est venu et là c’est comme une évidence pour nous.

Nous sommes depuis longtemps dans la réduction de nos déchets, de notre impact sur l’environnement, du naturel …

Et finalement être survivaliste c’est ça plus avoir des réserves au cas où …

Et même si j’espère que ça ne me servira pas … on a des réserves au cas où, on peut survivre dans la nature et on se détache petit à petit des contingences matérielles et ça fait du bien.

Et si … tu emmènes quoi ?

Les doudous, les graines, les livres de survie et voilà !

Pas de regrets tout sera là :)

La Suède

Vous avez des amis Nordiques ?

moi oui et j’ai eu la possibilité de vivre chez eux quelques temps et j’ai donc participé à des repas de familles/amis et bien le résultat de cette éducation respectueuse ne me plait pas

j’ai bien peur que Judith Woods ait raison :  Le problème, c’est que la Suède pourrait aussi être en train de former une génération de petits cons prétentieux, instables et aux tendances dépressives. C’est résumer de manière à peine grossière les propos tenus par Judith Woods sur le site du Telegraph.

voilà, les enfants ne disent pas bonjour, ne se forcent à rien, ni à rester 5 minutes à table, ni à être polis, ni à jouer ensemble, ils montent le son de la télé pendant que les adultes mangent (de plus en plus) et montent sur les tables, on ne peut rien leur dire et même quand tu les grondes parce qu’ils tapent sur le couffin de ton bébé tu sens bien que tu as commis un impair mais dire non à ce moment là seulement c’est trop tard, et il n’ont pas de repère de ce qui est très grave et ne l’est pas

Je me poses plein de questions sur l’éducation non violente et je ne tape pas ma Plumy mais je ne sais pas comment faire pour ne pas tomber dans ces exceès

article original ici